Jury 2015

j1AZ LARABE ALAOUI- Maroc

    Réalisateur marocain, titulaire du diplôme des études supérieures de critique cinématographique et du doctorat es Discours Visuels. Il a accédé au cinéma à travers des clubs où il a œuvré sur les plateaux des films depuis 1988.
Il a produit pour le cinéma : « Rendez vous à Walili » (موعد في وليلي), « Izourane », « Graines de Riz »(حبات الأرز) , en plus de courts métrages : « Bidouza », « l’ïle d’un tel jour » (جزيرة يوما ما), dédiés au peuple libanais en tant que solidarité dans ses peines. Enfin il a à son compte un seul long métrage : »Andromane de sang et de charbon » (أندرومان من دم و فحم) produit en 2012.


Hugues Fléchard – France j2

Cinéaste Français ayant suivi des études de lettres et de japonais, en outre il a poursuivi une formation de scénariste à la suite de la quelle il a écrit des scénariit pour le cinéma (prochainement une adaptation d’un poème de Boris Vian sera diffusée sur France 3), la BD (EP édition), puis des nouvelles : « Buchet Chastel », « Camion Blanc » pour divers autres médias. Il est aussi script doctor (cinéma et jeux vidéos notamment) et il anime des ateliers d’écriture.


j3Moiize Ibn Hassan
Né en 1972 à Sfax en Tunisie, il a poursuivi ses études à la faculté des sciences de Tunis entre 1993 et 1997. De plus il a étudié l’écriture des scénarii et suivi une formation de scénariste et de réalisateur à l’institut cinématographique maghrébin de 1994 à 1997.
Il réalisé plusieurs séries pour la télévision tunisienne et plus de 20 productions cinématographiques et télévisuelles à l’étranger (depuis 2001) en collaboration avec de grands réalisateurs à l’instar de Guiseppe Tornatore avec qui il a travaillé sur le film « Barya » (برية) et Jean Jacques Alod sur « l’Or Noir ».


Fatima Bensalem Erragragui

Docteur en économie internationale à la Sorbonne, professeur à Paris et Consultant auprès de l’Unesco pendant longtemps. En 2010, elle se consacre à sa passion de toujours, le cinéma. Après une formation au Centre Privé Européen de Formation à la Production de Films (CEFPF) et plusieurs stages, elle réalise son premier court de fiction « Vendredi 13 » en 2011 puis second film un documentaire «  Le Moussem de Timguidcht » en 2013 et récemment « Le patrimoine en Péril » en octobre 2015.


Ilham Bouriqi
Enseignante chercheuse, doctoresse en cinéma marocain à l’Université Ibn Tofail de Kénitra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>