9ème edition du festival Cinéma des peuples 2012

Le festival du cinéma des peuples clôture sa neuvième édition

r9f1

Abrité au complexe culturel de la ville du 01 au 04 Novembre 2012  la neuvième édition du festival du cinéma des peuple s’est clôturée la soirée du dimanche 04 Novembre par la projection du film « Des hommes et des dieux » Pendant la matinée de cette même journée une réunion conviviale a eu lieu à l’hôtel ‘Porte de l’atlas’ entre les membres du Ciné Club, les chercheurs, les critiques de cinéma et les invités du festival pour la présentation et la signature de la sixième publication intitulée « l’esthétique et l’idéologique dans le cinéma Marocain ». Des suggestions ont été faites pour améliorer les prochaines publications sur le plan de la forme et aussi du contenu.

Les membres du Ciné Club et les critiques de cinéma ont étés remercier vivement pour les efforts qu’ils ont déployé et pour leur contribution a la sauvegarde de tous les travaux  des colloques précédents sous forme de livres qui serviront  de référence  aux chercheurs et aux étudiants. Ces petits livres constituent aussi un patrimoine du champ culturel et une valeur ajoutée a la bibliométrique nationale qui est pauvre pour ce genre de recherches.

r9f3r9f2

La neuvième édition du festival du cinéma des peuples  animée par le jeune artiste Rachid   Lwali s’est caractérisée en plus de la production de la troupe folklorique « Ahidous » de l’association Lamsabis et des allocutions du directeur du festival, le représentant de la commune urbaine d’Imouzzer Kander, la représentante de la Mairie de Maxéville (France),

r9f4r9f5

Le directeur de l’institut français de Fès ; par l’hommage fait au réalisateur Algérien Rachid Ben Allal pour sa contribution au dynamisme de l’art cinématographique Maghrébin et au Marocain Abderazzak Ghazi Fakhr considéré comme l’un des leaders de la ligue nationale des Clubs cinématographiques Marocains.

Au cours de la matinée du samedi 03 Novembre, le  colloque animé par la journaliste Aicha Tazi a constitué l’un des moments forts de cette neuvième édition d’une part par le nombre considérable des intervenants; l’importance du thème « le sens du sacré dans le cinéma Maghrébin » et aussi par la profondeur des débats. Ceci  a intéressé beaucoup de personnes qui ont été présentes.

Une fenêtre sur le cinéma russe a été aminée le vendredi 02 Novembre par le jeune réalisateur Marocain Ibrahim Al Idrissi dans le cadre d’une formation sur la spécificité du cinéma russe avant après le réalisateur éminent André Tarkovski.

r9f6

Parallèlement a ces activités principales, et au cours du déroulement de cette édition, les projections de films Marocains, Maghrébins et Français ont été faites au profit du public local et régional.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>