5ème édition 2008

5ème édition 2008

r5f1

La 5ème édition de la rencontre cinématographique Imouzzer Kandar s’est achevée le dimanche soir 9 Novembre 2008 avec la projection de deux films marocain et mauritanien. la projection de ces production a offert l’occasion au public de découvrir la vie des peuples de l’Afrique, pris dans l’étau de la dette et de l’ajustement structurel , particulièrement à travers le célèbre film mauritanien « Bamako » du réalisateur Abdrehmane Sissako. Au menu de cette manifestation cinématographique organisé chaque année dans la petite ville d’Imouzzer, figuraient un panorama du film Amzigh au Maroc et en Algérie, des projections de films de Mauritanie, du Canada et du Congo démocratique, ainsi qu’un colloque national sur « la critique cinématographique au maroc ».

r5f2

r5f3

La plateforme de la conférence

Habituellement la critique est reconnue par ce qui l’a différencie de l’œuvre et de la théorie, par ses objectifs connu qui sont  la lecture, la dissolution et la synthèse en se basant sur des outils méthodiques précis. En plus la critique se veut être un diagnostic, un ajustement des composants de l’œuvre, la définition de ses dimensions et son importance, l’éclaircissement de ses bases de connaissances et ses références générales.

Quand nous abordons la critique cinématographique marocaine nous nous rappelons tout ce qui caractérise la critique dans son sens le plus large. Mais faut-il nous rappeler aussi les caractéristiques contextuelles dans ce domaine vue sa naissance, son émergence et ses tentatives d’identification qui se son déroulées dans un climat historique diffèrent de celui qui a produit la critique cinématographique dans les sociétés leader dans la production cinématographique et de sa culture.

La critique cinématographique marocaine a vu sa naissance dans une condition historique où le cinéma marocain n’a pas encore édifié ses bases légales. Cette critique se voulait être le défenseur de la légalité de ce cinéma et de sa culture d’une part, comme il voulait encore marquer son appartenance a cette époque, de l’autre . C’est alors qu’elle s’est caractérisée par un cumul de la dimension politique dans son identité. Mais la chose qui la différencie le plus était sa nature orale, parce que sa genèse s’est faite au cours des discussions autours des films dans l’espace des clubs cinématographiques.

Toutes ces caractéristiques intrinsèques se sont vu se rétrécir avec la progression de l’exercice de la critique et avec son ouverture sur des références culturelles embellies et méthodiques.

Malheureusement cette critique s’est confrontée a d’autres impasses, elle s’est vue dépourvue de sa fonction effective après la tenue de la culture marocaine par une poignée d’élites dépouillés par les nouveaux changements de leur mission historique « l’action dans la réalité et de son orientation ».

r5f4

       D’autre part la critique est conçue comme un fardeau de l’œuvre et de son créateur par ceux qui ont fait du cinéma une issue a l’accumulation des plus values symboliques et matérielles. pour eux la critique cinématographique est une chose sans importance sauf ses diagnostics des combines et des déséquilibres intrinsèques au domaine et à ses relations.

Mais malgré tout cela certaines contributions des critiques marocains ont participé au mûrissement de l’exercice de cette critique par son ouverture sur des horizons vastes et sa pulsion à puiser dans des références historiques, sociologiques, littéraires, sémantique, et matérielles  Désormais la recherche de l’importance,de la structure, les modèles culturels, les singularités dans les récits, les caractéristiques des langages filmiques est devenue une des principales entrées pour la solidification de la plateforme culturelle et la méthodologie de cette critique cinématographique.

Tout ceci avait un rôle dans l’apparition de certaines expériences et de certains noms, mais avec la diversification relatives des participations et des participants dans le domaine de la critique la fonction de celle-ci s’est vue prendre un autre habillage dans certains aspects surtout avec l’avènement de l’interférence des besoins privés de la culture, de la critique et de la création du réel et les besoins institutionnels et subjectifs qui se servaient de cette critique pour embellir la réalité ou encore à sacraliser certains idéaux contrairement à ses fonctions essentielles  en l’occurrence : la réalisation de la critique comme domaine de lutte étant donné qu’ elle parte d’une base neutre et lit la création cinématographique dans sa relation avec les nécessités temporelles et historiques de sa mouvance.

Un cumul relatif s’est produit dans ce domaine et fait apparaître l’identité de cet exercice et aussi le statique ,le mobile dans ses références et ses fonctions ; ceci nous a poussé a proposer l’approche « références et fonctions de la critique cinématographique marocaine au cours de cette nouvelle rencontre cinématographique d’Imouzzer, la deuxième raison

Est d’éclaircir un domaine qui jusqu’ici était marginalisé dans la culture, une troisième raison non moins importante  dans le choix de cet axe est l’hommage rendu a une voix de la critique cinématographique marocaine : moulay Dris Jaidi.

Ce que nous proposons pour l’approche du sujet de cette conférence  sont les axes suivants :

-         La critique cinématographique marocaine de l’identification aux tentatives de différenciation

-         Références de la critique cinématographique marocaine

-         Le statique et le mobile dans   l’exercice  de la critique cinématographique marocaine

-         Les assises méthodologiques de la critique cinématographique marocaine

-         Caractéristiques de l’écriture critique de certains critiques marocains

-         Les limites de la théorie dans l’exercice de la critique cinématographique marocaine

-         Fonctions de la critique cinématographique du commencement à l’épanouissement

-         L’assise historique de l’écriture critique cinématographique marocaine

-         La critique cinématographique marocaine quelle identité ?

Il sera toute fois possible au participants d’enrichir la conférence par d’autres axes choisis de leur propre initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>